…..

MAGDELEINE

CRÉATRICE D’ÉMOTIONS


Chez Magdeleine nous pensons qu’être libre de ses émotions permet de s’épanouir pleinement. Chaque histoire est authentique, et nous pensons qu’être soi-même dans des environnements qui vous ressemblent est le meilleur moyen d’être heureux. 

L’idée est née après avoir décidé de renouer avec mes racines et ma passion. J’ai créé « Magdeleine » à l’image de valeurs fortes et sensibles. C’est un prénom qui déborde d’émotions et de sensibilité. Il rend hommage à mon arrière-grand-mère paternelle, une femme pleine d’optimisme qui savait saisir les évènements de la vie même dans la douleur. C’est une période où tout semblait plus simple. 

De nombreuses femmes ont également marqué nos histoires comme la sainte Magdeleine Nagasaki, ou encore Madeleine Pelletier qui ont lutté pour des valeurs humaines et la liberté. Il était évident pour moi de rendre hommage à ces histoires, et de continuer à perpétuer l’histoire des Madeleines. 

Actuellement basé dans le sud de la France, je créais des pièces contemporaines exclusivement en bois. Apprendre à être artisan et designer m’a permis de combiner leurs meilleures valeurs, et de proposer du mobilier délicat et résistant. 

C’est une chance de pouvoir travailler en connexion avec mon esprit et mes mains. Ce que j’aime en concevant, c’est la diversité des possibilités. Cela permet de se réinventer constamment. Je m’inspire énormément de la biodiversité, comme des éléments de la nature en micro ou macro et l’anatomie de l’homme. 

La nature est précieuse, elle nous ressemble et nous apporte l’équilibre. Des chercheurs Japonais ont démontré que de marcher en forêt régulièrement permettrait de diminuer l’hormone du stress et d’augmenter l’hormone du bonheur (sérotonine). La forêt possède une force et une sagesse incroyable. Elle nous pousse à prendre le temps et nous permet de nous sentir en sécurité et libres.

Cette liberté m’a conduit à explorer ma passion du design et de l’artisanat. Inspirer par les formes en mouvements, les courbes et le contraste de l’ombre et la lumière, lorsque que je travaille le bois, j’ai la sensation de lui redonner vie. J’utilise une technique ancestral qui à pris tout son sens avec la chaise bistrot N°14 de Thonet, mais cette technique daterait de l’ancienne Egypte. 

Cette technique permet de garder le bois en mouvement en combinant l’esthétique fonctionnel et le bien-être. Le savoir-faire quant à lui offre un réel sens au meuble, il est authentique par son unicité et son « imperfection artisanal » qui sublime l’objet. 

Le bois est travaillé naturellement pour conserver son odeur et son toucher unique. Je travaille essentiellement avec du chêne et du frêne en provenance de France. Le toucher naturel est important pour être plus proche du matériau. Chaque détail transforme la relation entre soi et l’objet.

Les pièces qui viendront s’ajouter à la collection sont développer en respectant des valeurs responsables. L’homme est une éponge des énergies et émotions qui l’entourent, proposer des objets d’art fonctionnels est une véritable façon de prendre soin de soi et sa nature. 

.Magdeleine

Et qu’en dit-elle, Madeleine, de Madeleine ?
– Que je suis une bombe, excessive, affectueuse, possessive, orgueilleuse, colérique, avec une intuition de pythonisse et une intelligence à l’emporte-pièce, à la hussarde, à l’émotion violente, au dynamisme intarissable, et ma chance fait la cour à mon charme, de sorte que, pour tout dire, j’ai ce qu’on appelle de la santé ! Tellement sociable que j’ignore les limites de la séduction et de la volonté – pour moi c’est la même chose –, tellement passionnée, démon ou ange, c’est parfois tout comme, tellement généreuse que mes dévouements sont ma réussite, et je suis celle qui réussit. Je danse et je mesure, je vibre et je calcule, je ris et je me tais. Voulez-vous vivre la vie des volcans ? Alors rencontrez-moi. J’ai l’énergie du séisme et la pureté du vent. Je vous bouleverserai.

MÉDIA PUBLICATION

THE CHAIR NEW YORK EDITION 30 sec of design in conversation with creative minds

JOURNÉE EUROPÉENNE DES MÉTIERS D’ART Interview avec le musée Collections St Cyprien

FRANCE BLEU ROUSSILLONMagdeleine design, créatrice de bonheur

L’INDEPENDANT Une nouvelle étape de franchie pour Tiffanie Baso de Reynès et son projet

DESIGN PIERMicro-interviews

DESIGN PIERForm.Function.Fascination : The chair, New York edition

L’INDEPENDANT Design : Tiffanie Baso, une Reynésienne à New-York

LA DEPÊCHE La licence art, design, sciences et techniques attire les jeunes