…..

MAGDELEINE

CRÉATRICE D’ÉMOTIONS


Chez Magdeleine nous pensons qu’être libre dans ses émotions permet de s’épanouir pleinement. Chaque histoire est authentique, et nous pensons qu’être soi-même dans des environnements qui vous ressemblent est le meilleur moyen d’être heureux. 

Tout commence après mes études en design artisanal et automobile, qui m’ont permis d’ouvrir les champs des possibilités dans le monde du design. Très connectée aux énergies qui flux dans les environnements et à mon envie de concevoir des objets de coeur ; mon expérience dans ma chambre parisienne m’a confirmé l’influence des couleurs, et des objets dans notre intimité. Le pire du pire ce n’est pas de vivre dans une petite pièce, mais d’évoluer dans un espace blanc. La neutralité des environnements bloque nos émotions, et influx sur notre activité.

« Le temps n’a pas de temps » lorsque vous êtes en symbiose avec ce que vous faites et qui vous êtes. À travers ma passion, mon désir est d’éveiller des questions à travers des objets pour laisser place à un retour aux énergies positives. Cette liberté se ressent à travers l’épanouissement procuré par nos intérieurs, qui doivent être aussi unique et affirmé que nous le sommes.

Grande optimiste que je suis, et de caractère indépendant. C’est à travers une introspection dans la douleur durant une période de ma vie que j’ai accueilli l’importance de la connaissance de soi, et l’acceptation des évènements par optimisme. La douleur est la forme cachée de la paix. Apprendre à trouver l’équilibre entre des paradoxes dit destructeur et complémentaire est l’une des plus belles expériences.

Cette recherche d’équilibre est très important dans ma phase de création afin de développer des environnements épanouissant basés sur une étude anthropomorphique, esthète, et des métaphysique. Mon désir est de connecter tous nos sens, et de libérer nos émotions. Je puise mon inspiration dans un univers paramétrique rehaussé par la nature. « Une forêt ne peut être sans sa diversité ». Mes objets sont la représentation même d’une philosophie positive avec une identité marquée. Concevoir des objets de coeur avec une conception de qualité. Tel est mon désir, proposer du mobilier d’exception véhiculant des émotions, comme des objets d’art.

.Maison Magdeleine

Pourquoi Magdeleine ?

C’était une évidence pour moi, Magdeleine était le nom de ma grand-mère paternelle. Une femme forte pleine d’optimisme qui a connu beaucoup de souffrance et qui a su accueillir chaque évènement comme un nouveau don. Un prénom qui me tient à coeur personnellement faisant également référence à de nombreuses femmes fortes comme la Sainte Madeleine de Nagasaki martyre du 17 ème siècle ou encore la jeune bourgeoise Madeleine Forestier du 19 ème siècle. Ce prénom, troisième de mon nom, raconte une histoire depuis des siècles, c’est un prénom rare de nos jours, devenu vintage mais tendance. Les émotions, les vibrations de la vie sont importantes elles nous permettent à tous de nourrir notre curiosité à une ouverture de l’esprit.

Et qu’en dit-elle, Madeleine, de Madeleine ?
– Que je suis une bombe, excessive, affectueuse, possessive, orgueilleuse, colérique, avec une intuition de pythonisse et une intelligence à l’emporte-pièce, à la hussarde, à l’émotion violente, au dynamisme intarissable, et ma chance fait la cour à mon charme, de sorte que, pour tout dire, j’ai ce qu’on appelle de la santé ! Tellement sociable que j’ignore les limites de la séduction et de la volonté – pour moi c’est la même chose –, tellement passionnée, démon ou ange, c’est parfois tout comme, tellement généreuse que mes dévouements sont ma réussite, et je suis celle qui réussit. Je danse et je mesure, je vibre et je calcule, je ris et je me tais. Voulez-vous vivre la vie des volcans ? Alors rencontrez-moi. J’ai l’énergie du séisme et la pureté du vent. Je vous bouleverserai.

MÉDIA PUBLICATION

FRANCE BLEU ROUSSILLONMagdeleine design, créatrice de bonheur

L’INDEPENDANT Une nouvelle étape de franchie pour Tiffanie Baso de Reynès et son projet

DESIGN PIERMicro-interviews

DESIGN PIERForm.Function.Fascination : The chair, New York edition

L’INDEPENDANT Design : Tiffanie Baso, une Reynésienne à New-York

LA DEPÊCHE La licence art, design, sciences et techniques attire les jeunes